L’Oriental Marocain, les chemins du sacré